Resident Evil Fuck

Resident Evil 6

Resident Evil 6 est à l’image de l’année 2012 pour Capcom: fantastiquement incompris. La critique à été très dure avec ses deux productions majeures (Dragon’s Dogma et Resident Evil 6), sans réel fondement sinon un délit de sale réputation. « Le jeux vidéo japonais est tout cassé » et « Capcom ne fait que des suites sans saveur » hurlent les ayatollas du bon goût. Messieurs, Resident Evil 6 vous emmerde (et Dragon’s Dogma aussi au passage), vous hurlez au loup après sa mort.

Resident Evil 6 a été construit à l’opposé de vos certitudes passéistes. Il se regarde enfin en face et va de l’avant. Il confirme son amour de l’action en se munissant d’un système de combat solide et touffu. Impertinant, il se permet en plus d’être varié tout au long des quatre campagnes différentes composant son histoire. Il dote ses ennemis de comportements clairs, distincts et originaux, à l’image des Javo qui peuvent muter différemment selon le membre qu’on leur entame. En parlant de mutations, que dire de la réalisation qui est à se taper le cul par terre. Pas tant dans les détails mais plutôt dans l’ampleur et la générosité qui est proposée au joueur.

Finalement générosité est le maître mot de ce Resident Evil: quatre campagnes plus longue chacune qu’un FPS moderne, des types d’ennemis dans tous les sens, des scènes d’anthologie à faire pâlir Michael Bay en personne, un coop sur toute l’aventure en split screen sans ralentissement, des punchlines qui feraient baver d’envie John Mclane et Steven Seagal réunis, des histoires qui s’entre-croisent habillement, n’en jetez plus, Resident Evil 6 est le parangon vidéoludique de l’action décomplexée. Bête comme un action movie de série B sur la forme mais définitivement un jeu intelligent et jouissif sur le fond.

N’en déplaise aux rabat-joie accrochés à leurs souvenirs délavés d’héroïsme adolescent.

Vidéo   Images

  • Fabien

    C’est du 2ème degré ?

  • RE est mort après le 3 :p quand on est passé de Survival Horror à énigmes à TPS…

  • @Fabien: Non c’est pas du deuxième degré, je pense réellement que c’est un grand jeu, pas un grand survival mais un grand jeu d’action coop.
    @Gilles: N’oublie pas l’épisode Code Veronica qui est surement le meilleurs épisode survival de la série.

  • Abdoulacanfly

    Hello,

    J’ai lu ta critique et je la trouve un peu radical, tu tapes sur les gens qui n’aiment pas RE 6 sous prétexte que ce sont des idiots qui se rattachent à une vision dépassée de leur jeu video favoris, en leur expliquant quand fait c’est génial parce que c’est plus long qu’un fps moderne avec pleins de monstres dedans et que tout ça c’est dans un joli emballage qui ferait rougire Michael Bay…. Pardon pâlir Michael Bay…. Mouais mais moi si j’achète un resident evil c’est peut être parce que je veux jouer à un survival horreur et pas à un monster shooter.

    Pourquoi serai-je idiot de m’attacher à une valeur qui m’a autrefois passionné pour un genre nouveau qui ne m’intéresse pas du tout et qui est accessoirement mieux ailleurs ( je pense a Gears of war la. ) ??

    La plupart des gens ne disent pas que RE 6 est de la merde (bien sur il y en a mais c’est sûrement pour se donner un genre), la plupart des gens (les gens bien) râlent parceque ça porte le nom de resident evil, tu vois la nuance ?

    Bref, pour ma part je n’aime pas resident evil 6, pas parce qu’il est mauvais, je ne l’aime pas, parce qu’il ne répond pas aux attentes que je me fais de la série resident evil, parce que finalement si je veux savoir ce qui arrive à Chris, Jill, Léon and co. Je dois me taper un style de jeu qui ne m’attire pas du tout, alors ok dans le 6 ils ont intégré une partie survival horreur… Ok c’est un début, mais bon ce n’est qu’une partie et il y en a trois. Donc voilà il reste 2/3 du jeu qui me passione pas des masses, je trouve que c’est pas terrible, terrible.

    Voilà. C’était l’avis d’un idiot.

  • Hello!

    Je comprend t’on point de vue, mais je pense que tu as mal compris le sens de l’article. Déjà ma critique est radicale parce que ça fait partie de l’idée du site, je n’écris absolument dans une idée d’objectivité (que je pense malvenue quand on parle de critique en passant). Ensuite c’est un article en réaction à l’ambiance très malsaine qu’il y a autour de ce jeu alors que d’un point de vue gameplay, depuis que la série est passé à l’action pur avec le 4 la série n’a pas connu mieux. Le gameplay est difficile a maitriser certes, mais extrêmement bien pensé et agréable pour peux qu’on s’y mette vraiment et sans préjugés.

    Ce que je dénonce, c’est qu’on passe son temps à regarder Resident Evil a travers la lentille de Resident Evil 1-3. La série a prit une autre direction, pourquoi s’obstiner alors qu’on en est au 6 à vouloir regarder en arrière, ceux qui aimaient l’ancienne direction on quand même eu déjà 2 épisodes pour faire leur deuil. Ce qu’il fait aujourd’hui, il le fait bien et même différemment que les autres. Parce que la deuxième erreur courante, c’est également de le regarder à travers le genre TPS classique. Non ce n’est pas un TPS. Il est même à l’opposé des TPS classiques comme Gears of War, ou tout le gameplay est centré sur des positions de tir relativement statique. RE 6 lui ne compte que sur la mobilité, le combat au corps à corps est extrêmement important, sans compter les glissades et roulades, assez cruciales suivant les campagnes. Sans compter l’idée de génie des mutations aléatoires des ennemis qui force vraiment à adapter son jeu constamment. C’est donc le ras le bol de cette habitude de vouloir le faire rentrer dans des catégories à la place de regarder le jeu tel qu’il est qui à motivé mon article.

    Je pense d’ailleurs qu’une série, si c’est le désir de ses créateurs et que c’est bien fait comme ici, à le droit de changer de genre quand ça lui chante. On ne fait pas avancer le schmilblick en construisant des jeux sur des souvenirs.

    Après je suis désolé si tu avais l’impression que je te traitait personnellement d’idiot, ce n’est pas le cas. Mon ton est dirigé vers l’attitude globale qui entoure ce jeu.

    Sans rancune j’espère et merci d’avoir pris le temps de laisser un mot!

  • Abdoulacanfly

    Sans rancune pas de souci, je lirai sans doute d’autres articles.