Tous les posts contenant le mot-clef "PS4"

Furi

« L’élégance est issue d’une forme d’intuition qui peut se retrouver dans tous les domaines. » nous dit Wikipédia. Eh bien dans le domaine du coup d’épée dans les dents, Furi est l’élégance absolue. Une jouissance perpétuelle, avec juste ce qu’il faut, là où il faut. Lire la suite

SteamWorld Heist

Je n’aime pas les Tacticals. Ce n’était pas franchement un secret mais là au moins c’est dit. Ce n’est pas une haine du premier abord mais plutôt du deuxième. En apparence, c’est un genre à mon goût. Promener des bonhommes au tour par tour et prendre des décisions difficiles ressemble même plutôt à l’un de mes Eldorados ludique. Mais voilà, la majorité des Tacticals sont tout cassés. La faute au hasard et à l’XP comme d’habitude. Lire la suite

Firewatch

2012. L’année de la fin du monde, certes. Mais bien pire que cela, c’est l’année que choisissait Telltale pour se faire un nom avec la première saison de The Walking Dead. Depuis, on a débattu en long et en large sur les grosses ficelles de la formule alors que le nombre de licences qui profitaient de ce traitement dépassait rapidement l’intérêt qu’on pouvait y porter. Lire la suite

The Witness

J’ai fini The Witness. De sa petite fin. J’ai environ 450 puzzles résolus et je continue inlassablement de chercher. Je ne me sens donc pas légitime pour vous parler du sens profond de l’oeuvre de Jonathan Blow. D’autres l’ont déjà fait et je le ferais sûrement moins bien qu’eux. Trop de références m’échappent et je n’ai pas encore eu le courage de remonter à leur source. Je vais donc dédier mon énergie à ce que je sais faire: vous parler du petit coeur mécanique de The Witness. Lire la suite

Rocket League

Je crois n’avoir jamais refusé de jouer. Que ce soit une partie de badminton, de Puissance 4 ou de Towerfall Ascension, j’accoure toujours aussi vite que mes fesses coincées dans le canapé me le permettent. Pour comprendre mon empressement à quitter ma douce forteresse de coussins molletonnés, il faut chercher le point commun entre ces lointains cousins : opposer au moins 2 joueurs dans une lutte fratricide pour la victoire. Lire la suite

The Witcher 3

Il m’est souvent difficile de comprendre pourquoi j’apprécie un jeu alors que les mots me manquent rarement pour cracher ma haine sur les derniers relents de l’industrie vidéoludique. Je suis bien tenté d’utiliser un terme évasif comme « game feel » pour évoquer mon ressenti positif, alors que  je pourrais lister l’IA défaillante, le pathfinding aux fraises ou une interface à la rue pour démonter le premier vilain canard à passer entre mes mains. Lire la suite

Bilan des conférences E3 2015

Il y a des E3 joyeux, des E3 moroses, des E3 décevants, des E3 surprenants et rarement des E3 étranges. Cette années 2015 est apparemment sous un nouveau signe: l’E3 agaçant. Cette semaine du sommet vidéoludique mondial me démange comme un livre pas droit dans une bibliothèque. Tout semble avoir été rangé au mieux pour générer joie et félicité et pourtant de vilains détails tout moches génèrent chez moi une envie démesurée de tout casser. Lire la suite

Titan Souls

Les jeux de game jam, c’est comme les chasseurs: il y a les bons et les mauvais. Les mauvais n’ont pas de succès et en restent là. Les bons ont du succès et sortent une version commerciale un ou deux ans plus tard. Voyons aujourd’hui où se positionne Titan Souls, le premier bébé d’Acid Nerve. Lire la suite

Towerfall Ascension

Je me suis souvent demandé ce qui constituait l’essence d’un jeu vidéo, sa moelle épinière, sa réduction minimum, ce qui exprimerait le mieux ce média si je devais le résumer à un extraterrestre atterrissant de façon impromptue dans mon jardin. Aujourd’hui, j’ai trouvé mon Saint Graal: je lui donnerais des pantoufles, une bières, trois amis et Towerfall. Lire la suite